5 jours à Naples : bienvenue en Italie du Sud

Direction le sud de l’Italie en cette fin d’année 2017. Napoli, un rêve très accessible, ses petits restos plus sympas les uns que les autres avec leurs jolies terrasses, et puis le sens de l’esthétique à l’italienne, le Vésuve, Pompéi, Capri, la côte amalfitaine …

Un beau programme …

On se sent tout de suite bien dans notre AirBnB 127, via Chiaia, une rue piétonne très animée vers le château.

 

 

4ème étage, vue sur les toits et la baie de Naples.

 

 

Naples est à la fois vétuste et noble. Vétuste, car on voit partout une sorte de délabrement du temps. Noble car les palais foisonnent, même si ils sont parfois très décrépis.

C’est aussi, comme toute l’Italie, une ville colorée avec des ocre, rouge, vert, profonds qui donnent à cette cité immense beaucoup de charme.

Bien-sûr, il est difficile de ne pas avoir en tête les images de la série italienne Gomorra adaptée du livre de Roberto Saviano sur la mafia napolitaine de la Camorra. En fait, il ne faut pas trop y penser car on aurait vite peur de croiser Ciro di Marzio ou Gennaro Savastano.

Même si il pleut, nous faisons notre premier tour du quartier en exploration.

Déjeuner au comptoir d’un bar de quartier : le Caffè Cimmino.

Promenade au hasard et nous tombons sur une sorte d’œuvre d’art de parapluies colorés qui contraste avec le gris du ciel.

 

 

Puis nous marchons dans les petites rues qui montent vers le Castel Sant’Elmo sur la colline du Vomero et la Certosa di San Martino, chef d’œuvre du baroque.

Belle lumière du soir et magnifique vue dramatique en raison du temps sur le Golfe.

 

 

La mer s’étend devant nous à l’infini mais la pluie et le vent menacent. Paysage vibrant de Méditerranée très différent en hiver si on compare avec la chaleur étouffante qui doit régner ici en été.

Courses du dîner dans un supermarché de produits italiens dont on raffole.

Demain, si le temps le permet, direction Capri.