8 jours en République Dominicaine : arrivée à Santo Domingo

Ma grande fille Elise fait un stage chez Banfondesa, une banque dominicaine spécialisée dans le microcrédit. Nous allons avec Charlotte, ma plus petite fille, lui rendre visite pour quelques jours.

DEPART TRES TOT DE PARIS POUR MADRID PUIS VOL VERS SANTO DOMINGO

Nous sommes parties très tôt et vers 9h30, nous survolons déjà les étendues désertiques à l’approche de Madrid.

Nous voilà en terre espagnole avant de retrouver la jolie île de la mer des caraïbes où nous sommes déjà allés en famille quand les filles étaient toutes petites. C’était alors pour profiter du soleil en hiver et de la plage.

Cette fois-ci, le voyage est plus culturel car il y a plein de choses à voir et à faire en République Dominicaine et puis Elise a hâte de nous faire découvrir son île où visiblement elle se sent vraiment bien.

SANTO DOMINGO

Arrivée à Santo Domingo à 15h. Retrouvailles émouvantes avec Elise. Jimmy, le chauffeur Uber avec lequel elle a sympathisé, nous conduit dans la zona colonial, le cœur historique de la ville, sur fond de musique de mérengué, la célèbre danse latino.

Nous longeons la mer au bleu criant des Caraïbes et on se sent effectivement bien. Loin. On a pris de la distance.

Une petite maison avec chambres privées à la décoration ethnique de bric et de broc très chaleureuse nous attend pour deux nuits.

Bien fatiguées par le voyage, nous faisons quand même un petit tour dans la zona colonial, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les rues sont très quadrillées. Les jolies maisons anciennes soignées et colorées rappellent La Havane en plus petit.

La République Dominicaine a été découverte par Christophe Colomb le 6 décembre 1492. Hispaniola, « la petite Espagne » était peuplée par les indiens Tainos qui accueillirent d’abord pacifiquement les navires européens.

Le quartier de la zona colonial date du XVIème siècle. Suite à un cyclone, la ville de Nueva Isabela a été détruite. Le gouverneur Nicolas de Ovando décide alors de construire une colonie appelée Santo Domingo de Guzman pour honorer Saint Domingue, le fondateur de l’ordre des frères dominicains.

Une forteresse est édifiée pour se protéger des pirates : il s’agit de la première construction militaire des Amériques.

En 1508, Santo Domingo devient le siège de la vice-royauté des Amériques.

Aujourd’hui, le quartier couvre moins de cinq kilomètres carrés. C’est une importante partie de la ville où on trouve de nombreux sites historiques dont l’Alcazar de Colón et la Fortaleza Ozama.

Les espagnols utilisaient cette colonie comme point d’ancrage aux Amériques et ont conquis la plupart des terres américaines en partant de Saint-Domingue.

Très belle place centrale où on sent le cœur de la ville : la cathédrale Notre-Dame de l’Incarnation se dresse fièrement. C’est le premier édifice de ce type construit au début du XVIème siècle sur le continent américain par les espagnols.

Dîner en mode étudiant près de notre maison : des fallafels à Santo Domingo ! Marrant.

Quand la nuit tombe, la musique retentit encore plus fort : un peu de salsa, du souk et beaucoup de coolitude apparemment. On se sent bien. Il fait chaud. Les gens sont joyeux.

Nous avons hâte de découvrir la ville au grand jour demain.