Merveilleuse Birmanie : arrivée sur le lac Inlé

30 décembre 2014

Réveil à 4h30. Nous traversons Yangon alors que la nuit est encore noire. Le jour se lève vers 6h15. Des gens font déjà leur gym au bord du lac Ynia.

Arrivée à l’aéroport, zone vols domestiques. C’est le bazar ! Enormément de vols intérieurs et de compagnies aériennes. Cela s’explique par le fait que les routes sont en mauvais état et la meilleure solution pour se rendre d’une grande ville à une autre est d’emprunter les airs, sauf si on a le temps pour un trajet en voiture ou en train et à la condition également d’accepter des conditions de voyage moins confortables que l’avion.

Nous sommes dans l’ancienne capitale de la Birmanie mais l’aérogare est très spartiate. Comptoirs de fortune. L’enregistrement est manuel. On nous colle un autocollant sur nos vêtements aux couleurs de la compagnie aérienne de notre vol.

Les bagages sont pesés sur une grosse balance très vintage.

Installation dans une vaste salle dans laquelle se trouvent pas mal de touristes déjà …

Toilettes usées mais la jeune femme qui y travaille est très gentille. Visage souriant et traces de la poudre protectrice sur son visage, le thanaka. Elle s’est certainement levée encore plus tôt que nous pour venir travailler à l’aéroport dans une des camionnettes qu’on a croisées plus tôt remplie de travailleurs …

Notre vol Air Bagan en direction de Heho a du retard …

Quand il est enfin annoncé, nous nous dirigeons à pied sur le tarmac vers un tout petit avion à hélices.

Le trajet se passe très bien. Nous survolons les immenses terres birmanes pour la plupart encore vierges.

EN ROUTE VERS LE LAC INLE

Notre guide, qui se prénomme Su Su, nous accueille avec un large sourire de bienvenue. Nous avons environ une heure de route et de bateau pour nous rendre à notre hôtel, le merveilleux Villa Inlé Resort.

La chaussée est sinueuse dans la montagne de moyenne altitude. Le lac se trouve à 885 mètres d’altitude.

C’est le deuxième plus grand lac du pays : 20 km de long sur 10 km de large. Ses limites sont assez floues car il est entouré de nombreuses zones marécageuses.

Birmanie 2015

Nous avons hâte de le découvrir, en particulier pour voir les fameux pêcheurs de la minorité ethnique Intha, connus pour ramer debout avec une seule jambe.

Birmanie 2015

Après le trajet en voiture assez mouvementé (route en mauvais état, chauffeurs sur leurs motos ivres, embouteillage à cause du marché local, …), nous embarquons dans le long bateau qui va nous permettre pendant ces trois jours passés sur le lac de nous déplacer d’une rive à l’autre.

Très vite, nous croisons les pêcheurs à la verticale sur leurs embarcations. Ils se déplacent grâce à un mouvement gracieux sur une jambe et gardent ainsi une main libre pour la pêche.

Birmanie 2015

Nous ne nous lassons pas de ce spectacle unique …

Birmanie 2015

LA PAGODE PAUNG DAW U

Installation à l’hôtel puis nous naviguons vers la pagode Phaung-Daw U qui est la pagode la plus vénérée du pays shan.

Birmanie 2015

Ses origines remontent au XIIème siècle. Elle a été beaucoup modernisée depuis.

La pagode Phaung-Daw U
La pagode Phaung-Daw U

Elle est construite sur pilotis. On vient la visiter pour admirer l’autel central qui abrite des images de Bouddhas vénérées que seuls les hommes peuvent approcher et recouvrir de feuilles d’or. Les statues sont chaque année transportées en procession sur le lac lors de la grande fête aquatique qui se déroule en octobre.

Birmanie 2015

Les photos ont été prises par François car je n’ai pas eu le droit de les approcher …

Birmanie 2015

Pour deviner qu’il s’agit d’images de bouddhas, il faut avoir pas mal d’imagination !

Birmanie 2015

DEJEUNER SUR LE LAC

Un déjeuner sur le lac nous attend. Nous quittons notre embarcation pour rejoindre un bateau restaurant.

Birmanie 2015

Moment de pur bonheur loin de tout.

Birmanie 2015

La nourriture est exquise, le cadre extraordinaire.

Birmanie 2015

Birmanie 2015

 

Privacy Preference Center