Deux semaines sur les sommets du bonheur : de Paro à Thimphu

 

« Le Bhoutan ? Ou est-ce ?, voilà la question qui est posée dans la plupart des cas lorsqu’on annonce qu’on vit au Bhoutan. Pour la majorité des gens, le Bhoutan est encore un pays inconnu. » Voici comment Florence Pommaret introduit son guide sur le Bhoutan, dans la collection des Guides Olizane 2010.

Le Bhoutan est un petit royaume bouddhiste situé dans l’Himalaya entre l’Inde et la Chine (ou plus exactement le Tibet). Il est plus petit que la Suisse et sa population est estimée à 750 000 habitants.

Le Bhoutan est connu pour sa recherche du bonheur et il a substitué le BNB (bonheur national brut) au PNB (produit national brut) pour mesurer le niveau de bonheur des habitants et non leur niveau de richesse comme on le fait avec le PNB. Le BNB a été mis en place par le roi Jigme Singye Wangchuck en 1972. Il se base sur 4 principes fondamentaux liés au développement durable :

  • la croissance et le développement économiques responsables,
  • la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise,
  • la sauvegarde de l’environnement et le promotion du développement durable,
  • la bonne gouvernance responsable.

Nous sommes arrivés le 16 avril 2012 au Bhoutan à l’aéroport de Paro après un magnifique vol au dessus de l’Himalaya en provenance de Delhi en Inde où nous avons fait une escale d’une journée. Il n’y a pas de vol direct de Paris pour le Bhoutan. C’était un voyage en couple. C’est possible de venir au Bhoutan avec des enfants mais c’est une destination assez confidentielle qui risque de ne pas trop les intéresser. En revanche, c’est le pays parfait pour les amoureux de la nature, du calme et de la culture bouddhiste. Le Bhoutan accueille au plus 20 000 touristes par an.

L’atterrissage sur la piste de l’aéroport de Paro est très impressionnant. On pourrait croire que les ailes de l’avion vont toucher les montagnes qui sont très proches. Après avoir récupéré nos bagages qui sont triés à la main dans le hall d’arrivée, nous faisons la connaissance de Ugyen Tenzin, notre guide et de Chencho Dorji, notre chauffeur. Direction Thimphu, la capitale du pays.

Je me souviens très bien des premières images de ce petit pays : très vert, avec des montagnes moins hautes que j’imaginais, beaucoup de sérénité, une nature omni présente, des habitants très souriants tous vêtus de vêtements traditionnels, beaucoup de soin dans la préservation de l’architecture classique des bâtiments.

 

Tachog Lhakang

Nous nous arrêtons en chemin pour admirer un magnifique pont qui date du XIVème siècle, Tachog Lhakang.

 

Tachog Lahkang

Bhoutan 2012_04 016

 

Premier déjeuner en terrasse dans notre bel hôtel Aman à Thimphou avec le bruit de la cascade toute proche et le soleil qui nous chauffe le dos. Nous partons l’après-midi à la découverte de Thimphu.

 

Le Bouddha géant

D’abord l’immense Bouddha de 55 m de haut dont la construction est financée par des donateurs privés. Il n’est pas encore achevé au moment où j’écris. Les différentes pièces de bronze qui le constituent sont fabriquées en petites parties et importées de Chine. Nous avons une belle vue sur la vallée de Thimphu et nous apercevons les montagnes enneigées au loin.

 

Bhoutan 2012_04 020

Vue sur Thimphu

Vue sur Thimphu

 

Nous allons ensuite humer l’atmosphère de la capitale qui ressemble plus à une petite ville de province paisible qu’à une capitale avec ses 80 000 habitants. Elle regroupe pourtant la plus grosse concentration de population du pays et est en plein développement. Il y a beaucoup de chantiers et les architectes respectent les règles architecturales du pays avec des peintures et des motifs bouddhistes.

Comme dans toutes les capitales du monde on trouve les administrations du pays et puis le dzong dans lequel réside la famille royale.

 

Le chorten de Thimphu

Nous allons d’abord admirer le chorten construit en 1974 en mémoire d’un roi mort au Kenya. Un chorten est un monument bouddhiste. Un stupa est une image mentale de Bouddha et il faut tourner tout autour pour obtenir un meilleur karma dans les vies futures.

 

Bhoutan 2012_04 032

 

Cela fait quelques jours que je suis plongée dans le premier roman en provenance du Bhoutan, pays longtemps « interdit » comme il est indiqué dans le livre.

Le roman s’appelle « Le cercle du Karma ». Il a été écrit par Kunzang Choden qui raconte la longue marche de la jeune Tsomo après le décès de sa mère du Bhoutan jusqu’en Inde et son retour alors qu’elle est très âgée dans son village près de Thimphu. C’est un livre très beau mais très rude qui raconte sans détour la condition des femmes dans ce petit pays bien mystérieux. Kunzang Choden décrit avec beaucoup de poésie les journées de personnes âgées ponctuées par des prières autour des moulins à prières.

 

Bhoutan 2012_04 030

DSC_0191

 

La rue principale de Thimphu

Nous déambulons ensuite dans la rue principale bordées de boutiques. Il n’y a pas un seul feu de circulation au Bhoutan mais nous restons un long moment à admirer la gestuelle du policier qui régule la circulation dans sa très jolie cabine elle aussi aux couleurs traditionnelles. Que c’est beau !

 

Bhoutan 2012_04 037

DSC_0197

Bhoutan 2012_04 043

Bhoutan 2012_04 046

 

Nous terminons cette première journée en visitant une fabrique de papier, un atelier de peintures traditionnelles et le magnifique dzong.

 

Le dzong de Thimphu

Le dzong a été construit au XVIIème siècle.

Un dzong est à la fois un monastère et une forteresse bouddhiste. Les premiers ont été construits au XIIème siècle mais la plupart au XVIIème siècle quand le shabdrung Ngawang Namgyal a unifié le Bhoutan moderne.

Il s’agit de nos jours d’un bâtiment public dans lequel on trouve toujours une partie qui regroupe les services administratifs de la ville et une partie religieuse. Dans celui de Thimphu vivent 1000 moines.

 

Bhoutan 2012_04 055

Bhoutan 2012_04 062

 

Nous visitons le temple dans lequel il y a une énorme statue de Bouddha et 1000 autres petites statues de Bouddha. On trouve également des milliers de Bouddha peints sur les murs dans des couleurs vives.

 

Une monarchie constitutionnelle

Un petit mot sur le régime politique : le Bhoutan est une monarchie constitutionnelle depuis 2008. En 2005, le roi du Bhoutan, Jigme Singye Wangchuck  a annoncé la transformation du royaume en démocratie parlementaire et son abdication en faveur du prince héritier DashoJigme Khesar Namgyel Wangchuck âgé de vingt-cinq ans en 2005. C’est le plus jeune roi du monde. Il a épousé une roturière en 2011, Jetsun Pema. Le couple est très populaire et adulé par le peuple. Leur portrait est partout.

 

Bhoutan 2012_04 034