Deux semaines sur les sommets du bonheur : Punakha

Pour rejoindre Punakha, nous reprenons la route en direction du chorten de Chendepji par lequel nous étions passé le 4ème jour de ce voyage (Cf. article de Gantey à Bumthang). Nous pique-niquons au pied de l’immense stuppa en compagnie de vaches et de chiens locaux …

Nous repassons également à Trongsa et nous admirons une dernière fois le dzong qui est le plus impressionnant du pays.

Bhoutan 2012_04 383

 Nous croisons le Roi en moto et toute son escorte. Le Roi est très jeune (Cf. article sur le 1er jour à Thimphu). Il a une passion pour la moto qui est un moyen de transport facile compte tenu de l’état des routes au Bhoutan. Par ailleurs, il est très proche de la population et il se déplace très souvent dans les villages pour aller à la rencontre des gens.

Nous constatons une nouvelle fois l’état des routes en perpétuel chantier, ce qui n’atteint pas le moral de notre guide et de notre chauffeur.

Après une journée de route, nous arrivons dans la vallée de Punakha. le très beau dzong se dresse devant nous. Construit en 1637, il se trouve à la confluence des rivières Pho Chu et Mo Chu.

Bhoutan 2012_04 471

Bhoutan 2012_04 467

Bhoutan 2012_04 462

 Le climat dans la vallée de Punakha est semi tropical et c’est dans cette partie du pays que nous avons eu le plus chaud. L’altitude est beaucoup moins haute.

Soirée fort agréable auprès d’un feu dehors avec un petit spectacle de chants et de danse locaux.

Bhoutan 2012_04 415

 Le lendemain, visite du dzong de Punakha le matin et randonnée jusqu’au Khamsun Yuelley Namgyel chorten l’après-midi.

Le dzong du Punakha a été construit par le Shabdrung Ngawang Namgyel (1594-1651). C’était un homme politique et religieux qui a réussi à unifier le pays. Shabdrung signifie celui « aux pieds duquel on se soumet ». Il est arrivé au Bhoutan en 1616 alors qu’il fuyait le Tibet. Il s’est battu contre les tibétains et contre les ennemis de l’intérieur, les « Cinq Groupes de lamas » qui étaient des écoles religieuses qui se trouvaient à l’ouest du Bhoutan. Il a réussi à doter le pays d’un système administratif et législatif et aussi d’un clergé d’Etat. Les lois étaient fondées sur les principes moraux bouddhiques et les coutumes en usage. Il s’est retiré en 1651 dans le dzong de Punakha et mourut peu après. Sa mort a été tenue secrète plus d’un demi-siècle pour éviter les troubles dans le pays.

A l’emplacement du dzong se trouvait un temple construit par un indien, Ngagi Rinchen, en 1328. Le lieu a été béni au XIIIème siècle par Guru Rinpoché (un maître bouddhiste du XIIIème siècle très important dans l’histoire du Bhoutan) qui a fait une prophétie : sur le bout d’une colline qui ressemble à une trompe d’éléphant, un homme appelé Namgyel viendra et construira une forteresse. Guru Rimpoché a fondé le bouddhisme tantrique himalayen et les bhoutanais, comme les tibétains, le considèrent comme le second Bouddha. Nous sentons la proximité et l’influence du Tibet sur le Bhoutan.

Le dzong est formé de 3 cours. Dans un des temples se trouve une relique sacrée rapportée d’un monastère du Tibet. les tibétains ont attaqué le dzong pour la récupérer et ils ont été repoussés par les bhoutanais.

Punakha était la capitale d’hiver pour le Shabdrung à cause de son climat privilégié. Le gouvernement se déplaça chaque hiver de Thimphu à Punakha jusqu’en 1954. Les moines du dzong de Thimphu viennent passer les 6 mois d’hiver à Punakha.

En 1994, une inondation a détruit une partie du dzong suite à la rupture d’un lac glaciaire dans la région de Lunana.

Le dzong compte 21 temples dont le plus grand est la salle d’assemblée pour les moines. On y trouve des statues de Guru Rinpoché, du Bouddha et du Shabdrung. Les peintures murales de ce temple représentent les 12 principales étapes de la vie de Bouddha.

L’après-midi, nous marchons de notre lodge jusqu’au Khamsun Yuelley Namgyel chorten en longeant la rivière.

Bhoutan 2012_04 490

 Ce chorten a été construit à la demande de la reine mère.

Bhoutan 2012_04 488

DSC_0646

DSC_0644

Les murs intérieurs sont recouverts de peintures qui appartiennent à un cycle d’enseignement du grand maître Nyingmapa Dudjom Rinpoche (1904-1987). Le message est de subjuguer les ennemis et les influences néfastes. Les 5 influences négatives mises en avant dans le bouddhisme sont l’ignorance, la haine, la colère, la jalousie et le désir.

Magnifique randonnée au milieu des rizières. Nous admirons les habitations et le travail dur des paysans sur cette terre riche et très belle.

 


Inscrivez-vous à la Newsletter.

Plus de récits de voyages

Privacy Preference Center